Contact

CENTRE DES ARTS DU RÉCIT EN ISÈRE
Scène conventionnée d’intérêt national "Art et Création"
40, rue du Docteur Lamaze
38400 Saint Martin d’Hères
04 76 51 21 82
info [at] artsdurecit.com
Infos pratiques

Accueil > Le Centre > L’histoire

L’histoire

L’origine du Centre des Arts du Récit

Le Centre des Arts du Récit s’est créé collectivement autour de son festival à partir des grandes valeurs portées par l’éducation populaire.

Les fondateurs à l’initiative de cette dynamique, des bibliothécaires (particulièrement Katy Feinstein et Irène Sagatichian) ou des directeurs de MJC (Jean Claude Carras et surtout Henri Touati), ont construit dès le début des convergences d’acteurs professionnels, associatifs, bénévoles, de partenaires et de lieux culturels reconnus.
Issu de ce travail commun, le Conseil d’Administration s’est donné les moyens de créer et consolider une équipe professionnelle pour développer le Centre et impulser de nouveaux projets. Ses membres sont impliqués activement dans le fonctionnement et les actions en accompagnement et en complémentarité des missions de l’équipe permanente.
L’action du Centre a bénéficié de l’appui indispensable de la MJC Sud de Saint-Martin-d’Hères jusqu’à la création de l’association actuelle. La Ville de Saint-Martin-d’Hères a pour sa part depuis le début rendu possible le développement du Centre et continue à accompagner sa démarche et sa particularité.


Un fonctionnement qui favorise les partenariats

Le Centre a la spécificité de ne pas être adossé à une salle qu’il gère en propre. Cela lui permet d’être d’autant plus présent dans la proximité des partenaires. Il est accueilli dans les espaces de diffusion culturelle et du spectacle vivant, les scènes régionales et nationales comme dans les salles municipales, des équipements socio- culturelles, les bibliothèques…


Un rôle moteur dans le développement du conte

C’est donc une approche axée sur le développement du conte, de la littérature orale, de l’art du récit qui favorise la rencontre des artistes, l’accessibilité à la culture avec des publics et des lieux différents dans une diversité de formes qui correspond à la spécificité de cette discipline vivante. Le croisement des publics de toute nature, l’interculturalité avec la participation d’artistes de tous horizons et l’émergence de pratiques contemporaines font partie de nos objectifs.
Toujours à l’écoute de l’évolution des enjeux de cette forme artistique, le Centre des Arts du Récit a joué un rôle moteur dans sa valorisation et la reconnaissance du conte à travers l’implication de sa direction dans l’animation d’un réseau national et international.


Développement de nombreuses actions

Rapidement après l’installation de l’événement Festival, le Centre a mis en place des actions multiples tout au long de l’année :
• aide à la création pour les conteurs professionnels
• accompagnement vers la professionnalisation de conteurs
• accompagnement des pratiques en amateur
• actions de formation, de spécialisation aux différentes pratiques du conte
• temps de réflexion sur la discipline et ses enjeux
• projets d’éducation artistique et culturelle avec des conteurs professionnels.
• travail sur l’oralité en direction des tout-petits et de leur famille.
• développement de collaborations et d’interventions de conteurs dans des écoles, des bibliothèques, des hôpitaux, des MJC, des centres sociaux, auprès de parents, de professionnels de la petite enfance, d’adolescents, d’enseignants, d’animateurs...
Aujourd’hui, le Centre des Arts du Récit est devenu scène conventionnée d’intérêt national « Art et Création ».


Les présidents de l’association du Centre : Katy Feinstein, Marie Claude Bajard, Jean-Claude Carras, François Potet.

Quelques repères datés

1986

« Semaine du conte » organisée par la MJC Sud et des bibliothèques de Saint Martin-d’Hères avec l’association Oui-Dire
« Contes du bout du monde » organisé par les bibliothèques de Grenoble, avec l’association Oui-Dire et la Casamaures.

1987

« Écoute et Conte » à l’initiative d’Henri Touati premier festival organisé par un collectif de MJC, associations et bibliothèques sur 6 communes ; premier colloque (conte et imaginaire), premier stage (raconter sans oublier son public), première rencontre (conte et psychanalyse).

1988

Nouvelle appelation : « Festival du conte en Isère »

1992

Le festival devient « Les Arts du Récit »
Création de l’association (présidente Katy Feinstein)
Installation au Couvent des Minimes (Saint Martin d’Hères)

2000

Henri Touati est nommé directeur du Festival à plein temps. Il réalise une étude sur le Conte en France (sur une mission nationale)
Scène conventionnée

2001

Première action « Toc, Toc, Toc Monsieur Pouce »

2004

« Pourquoi faut il raconter des histoires ? » première rencontres nationales organisée par Mondoral (un programme d’action créé par le ministère de la Culture.

2006

Le Centre est conventionné « Scène Rhône Alpes ».
Tournée Caravanserail avec 12 conteurs de la francophonie dirigés par Hassane Kouyaté et Jihad Darwiche.

2007

Création du Réseau National du Conte et des Arts de la Parole
Incendie du Couvent des Minimes, la Ville de Saint-Martin-d’Hères reloge le Centre à la Villa Sanchez (lieu actuel)

2013

Projet Européen avec l’Espagne, l’Italie, l’Afrique du Sud : « La préhistoire des histoires »

2014

Henri Touati part à la retraite. Martine Carpentier est nommée directrice du Centre.

2017

30ème édition du Festival Les Arts du Récit
Le Centre des Arts du Récit est Scène conventionnée d’intérêt national « Art et Création »

> Accès pro

Suivez-nous

Plan du site

Crédits

Developpement et webdesign
www.chrisgaillard.com

Illustration : Bruno Théry

Dernière mise-à-jour : vendredi 26 juillet 2019

© Les Arts du Récit en Isère 2014