Contact

CENTRE DES ARTS DU RÉCIT EN ISÈRE
Scène conventionnée / Scène Rhône-Alpes
40, rue du Docteur Lamaze
38400 Saint Martin d’Hères
04 76 51 21 82
info [at] artsdurecit.com
Infos pratiques

Accueil > Les actions > L’éducation artistique et culturelle

L’éducation artistique et culturelle

Créer les conditions d’une démarche pédagogique cohérente, d’une programmation régulière, multiplier les rendez-vous et former un nombre important d’enseignants à raconter font partie des objectifs du Centre.
Quelques projets pour la découverte et la pratique des arts du récit, tout au long de la vie...

Contes et maternelles et résidence à Saint-Martin-d’Hères

Le projet Contes et Maternelles touche chaque année entre 55 et 60 classes, par l’intervention d’une petite dizaine de conteurs et conteuses (pour l’année 2018 les artistes seront : Lila Khaled, Angelina Galvani, Aurélie Loiseau, etc.)
Par ailleurs L’année 2016-2017 de Contes et Maternelles permit une consolidation des liens avec l’école Paul Langevin en particulier et l’élaboration d’un projet sur 2018-2020 : une résidence d’artistes à l’école maternelle, faisant le pont avec l’école élémentaire Paul Langevin. Le projet pourra voir le jour en 2018-2019.

Lycée Professionnel La Cardinière à Chambéry, avec Vaber Douhouré
Projet conte avec des classes de CAP. Projet d’écriture d’un récit présenté oralement en plusieurs langues.
Démarche : Découvrir l’univers des contes et du récit oral à travers un festival chambérien (Les Allées contées) et la rencontre avec un conteur, Vaber Dahouré (Centre des Arts du Récit).
Il s’agira de proposer aux élèves un atelier « conte » visant dans un premier temps à inventer et écrire une histoire commune puis, à s’approprier par groupe l’istoire pour la raconter avec son point de vue, sa manière, sa culture.


Lila Khaled à l’Espace Malraux - médiathèque de Saint-Martin-d’Hères

Former les futurs enseignants : Résidence et ateliers artistiques à l’École Supérieure du Professorat et de l’Éducation (ESPE) de Grenoble

Au-delà de programmations régulières de conteurs en milieu scolaire, la question de l’activité "conte" dans l’école interroge l’ensemble de la pratique pédagogique.
Pour cela, une convention avec l’ESPEest renouvelée chaque année pour former des futurs enseignants.
Ce projet est le fruit d’un travail de longue date sur la transmission de la littérature orale aux futurs enseignants. A l’heure où les programmes scolaires donnent plus de place à l’oralité dans les classes, les futurs enseignants se dotent de nouvelles compétences pour aborder le conte.

Les Résidences « Passerelle du CM2 à la 6ème » . Le cycle 3, un enjeu de transmission et de transition pour les jeunes
* Les Petits Apologues Sauvages, Collectif des Grim(m), à Saint-Martin-d’Hères : classes de CM2 (École Paul Langevin) et de 6ème (Collège Henri Wallon
* Entre des classes de CM2 et de 6ème (école et collège Don Bosco à Gières)


Dominique Toutain au collège Pablo Picasso à Echirolles

JPEG - 36.7 ko

Carole Gonsolin Celse
© Daniel Estades

En 2016, de la maternelle à l’université, près de 6 000 élèves et étudiants ont été sensibilisés aux arts du récit. Chaque année et dans le cadre du festival, ce sont près de 200 structures, qui s’inscrivent dans une démarche d’éducation artistique et culturelle avec le Centre.

En 2017-2018 il intensifiera son action et sa présence sur le territoire isérois, en proposant un accompagnement renforcé aux professionnels de l’éducation nationale, et une interface plus visible entre école et conteurs.
Le Centre des Arts du Récit est engagé dans un un processus de réflexion avec les artistes intervenant en milieu scolaire, pour préparer un colloque sur l’éducation artistique et culturelle et le conte, pendant le festival 2018.

JPEG - 41.2 ko

VOUS SOUHAITEZ ACCUEILLIR UN CONTEUR, MONTER UN PROJET DANS VOTRE CLASSE ?

Au-delà de programmations régulières de conteurs en milieu scolaire, la question de l’activité "conte" dans l’école se pose dans le rapport à une démarche qui interroge l’ensemble de la pratique pédagogique.
Par une pédagogie de l’oralité, des espaces de démocratie s’installent, des lieux de paroles voient le jour, une approche éducative s’appuyant sur le récit existe, quel que soit le niveau scolaire, de la maternelle au lycée, la construction d’une démarche qui lie art et pédagogie se met en place.
Ces projets sont construits en fonction des objectifs définis avec l’enseignant, sous forme : de spectacles - contes avec l’ensemble de la ou des classes (max. 60 élèves, 15 à 20 pour les tout-petits), d’ateliers (de 4 à 20 h par classe).

Les contenus peuvent se décliner en fonction des objectifs :
• acquérir la maîtrise de la langue orale,
• construire et structurer un récit oral,
• découvrir les structures et les logiques des contes,
• travailler sur la voix, l’attitude corporelle, l’intonation, le regard
• développer l’écoute et le respect de la parole de l’autre,
• développer les capacités d’activation de la mémoire visuelle, auditive, sensorielle,
• développer l’esprit critique,
• développer l’imaginaire et la créativité,
• être capable de prendre la parole devant un groupe à des moments précis et en maîtrisant son comportement,
• prendre en compte les diversités culturelles …

> Accès pro

Suivez-nous

Plan du site

Crédits

Developpement et webdesign
www.chrisgaillard.com

Illustration : Bruno Théry

Dernière mise-à-jour : mardi 17 octobre 2017

© Les Arts du Récit en Isère 2014