Contact

CENTRE DES ARTS DU RÉCIT EN ISÈRE
Scène conventionnée / Scène Rhône-Alpes
40, rue du Docteur Lamaze
38400 Saint Martin d’Hères
04 76 51 21 82
info [at] artsdurecit.com
Infos pratiques

Accueil > Les artistes > YANNICK JAULIN

YANNICK JAULIN

Difficile de parler de la démarche artistique de Yannick Jaulin sans évoquer d’abord l’homme sur scène. L’homme de scène. Car c’est sur les planches – celles, auréolées de gloire des Bouffes du Nord, du Théâtre de Chaillot, du Théâtre du Rond-Point, mais aussi celles plus obscures des petites salles de la « France profonde » – que Yannick Jaulin se donne pleinement. Il y est tout entier, généreux et exigeant, à la fois drôle et torturé.
Travaillé par sa langue natale, le parlhange, patois de la Vendée d’où il est issu, Yannick Jaulin questionne son humanité : ses racines, ses doutes, ses peurs. Autant d’interrogations qui sont aussi les nôtres et qui nous touchent, nous spectateurs de l’ombre. Pour Yannick Jaulin, « la scène est l’endroit où je suis à ma vraie place ». Et c’est vrai que depuis J’ai pas fermé l’œil de la nuit, créé en 2000, Menteur en 2003, Terrien en 2007 et maintenant Le Dodo, le petit belou timide du fond de la Vendée qu’il fut naguère a su s’imposer sur la scène théâtrale française.

« Comme vider la mer avec une cuiller » / Vendredi 13 octobre / Saint Martin d’Hères / Heure Bleue / Durée 1h15 / Réservation 04 76 14 08 08

Dans son précédent récital d’histoires Conteur ? Conteur !, Yannick Jaulin se dépouillait de sa carapace de narrateur pour piocher dans son répertoire personnel et en extirper un "je" tantôt caustique, tantôt fébrile. Pléiade d’historiettes émouvantes et cocasses qui ramenaient le mythe au logis vendéen, qui donnaient la parole aux humbles. Comme vider la mer avec une cuiller se met en quête de la matrice des histoires du monde, débroussaille le buisson ardent des croyances embobinées.

Dans la galaxie des diseurs d’histoires, on raconte qu’il a ressuscité le métier de conteur. Le voir sur scène accrédite la légende. Yannick Jaulin caresse une tradition qui promène ses histoires jusqu’à nous. Toutefois il n’hésite pas à la faire valser, cette tradition, dès qu’elle se pique de brider l’imagination, qu’il a féconde. Dans les années 1980, il brûlait déjà les planches pour raviver la flamme de chroniques englouties par les âges.
Comme à cette époque, le conteur vendéen sera accompagné de musique pour cette nouvelle création qui sonde les récits fondateurs, ceux qui nous font et forgent notre présence au monde, ceux qui travestissent le réel aussi. "Quel est-il ce récit des origines ?", s’interroge le raconteur magnifique. Est-il enfoui dans les religions, dans les mythologies, dans l’histoire avec sa grande hache, dans les légendes familiales ?
Pour Yannick Jaulin, "Nous sommes nés d’un récit." Reste à en démêler les fils pour remonter à la source. "Comme vider la mer avec une cuiller". Le conteur est coutumier des défis. N’a-t-il pas fait de Pougne-Hérisson, petite localité poitevine, Le Nombril du Monde en y implantant un événement du même nom qui célèbre comme jamais l’art du récit ?
.
Auteur et interprète Yannick Jaulin ∙ Composition et interprète Morgane Houdemont ∙ Mise en scène/scénographie Matthieu Roy ∙ Assistante à l’écriture Valérie Puech ∙ Costumes Noémie Edel ∙ Lumière Guillaume Suzenet ∙ Son Jean-Bertrand André, Fabien Girard ∙ Régie générale Laurent Jaulin ∙ Régie lumières Guillaume Suzenet ou Dominique Grignon ∙ Production Le Beau Monde ? Compagnie Yannick Jaulin ∙ Coproduction La Coursive scène nationale de la Rochelle, L’Aire Libre théâtre de Saint-Jacques-de-la-Lande, Les Treize Arches scène conventionnée de Brive,
Le décor a été fabriqué par les ateliers du Moulin du Roc, scène nationale de Niort.
Le Beau Monde ? Compagnie Yannick Jaulin est conventionnée par le Ministère de la Culture DRAC Poitou-Charentes, la Région Poitou-Charentes et le Département des Deux-Sèvres.

> Accès pro

Suivez-nous

Plan du site

Crédits

Developpement et webdesign
www.chrisgaillard.com

Illustration : Bruno Théry

Dernière mise-à-jour : mardi 17 octobre 2017

© Les Arts du Récit en Isère 2014