Contact

CENTRE DES ARTS DU RÉCIT EN ISÈRE
Scène conventionnée / Scène Rhône-Alpes
40, rue du Docteur Lamaze
38400 Saint Martin d’Hères
04 76 51 21 82
info [at] artsdurecit.com
Infos pratiques

Accueil > Les artistes > GERARD POTIER

GERARD POTIER

Gérard Potier naît prématurément en Vendée un jour de marché en 1960, à cause d’une panne de mobylette de sa mère partie à la ville chercher une bouteille de gaz. Elle dut finir le chemin à pied. En ce temps-là on n’appelait pas son homme pour tout et rien. On se débrouillait.
A sa naissance, on lui donne le prénom de son père comme si un traumatisme ne suffisait pas. Très vite sa mère décide de le surnommer le p’tit Gérard, car dit elle quand j’en appelle un c’est jamais le bon qui répond.
En 1968 alors que la « chienlit » gagne du terrain partout on l’envoie avec ses copains d’école faire une procession avec brancard, sainte vierge, archevêque et toute la bigoterie pour inaugurer un nouveau calvaire.
Depuis, lui aussi tente de solder l’héritage de mai 68. L’été de ses 15 ans, premier boulot. Ramasseur de suif à l’abattoir municipal. Ses copains sont serveurs sur la côte, alors forcément pour séduire les filles…le p’tit Gérard va prendre du retard. Première paye, premier compte en banque et premier découvert. Son père vient d’acheter un nouveau tracteur et la banque a confondu les deux prénoms et les deux comptes.
En 1978 il intègre une troupe d’art et tradition populaire. A son éducation « catholique » s’ajoute la joyeuse éducation populaire. Mais le jour où le facteur apporte le journal de « la Vendée laïque » à la maison, ses parents sont persuadés qu’il vient d’entrer au parti communiste.
Durant les années qui vont suivre il apprend, le chant, la danse et fait du collectage d’histoires. Parallèlement il entreprend une formation théâtrale hors de toute école mais nourrie de rencontres déterminantes.
En 2006 il reçoit un prix de la DMDTS pour « s’il pleut vous ramasserez mon linge » coécrit avec le romancier Philippe Raulet.
En 2009 avec la collaboration artistique de Nicole Turpin, il adapte pour la scène une correspondance de Gaston Chaissac, « 36000 lettres de Gaston Chaissac » accompagné à l’accordéon par Maryse Roux.
En 2010, création de « Bêtes de scène » mise en scène Charlotte Nessi.
En 2011 , création de « Suite Française » d’Irène Némirovsky dans une mise en scène de Claude Aufaure.

"HISTOIRES VRAIES"

20h00 | PONT DE CLAIX | L’Amphithéâtre Place Michel Couëtoux | Tout public dès 10 ans | 5 à 14€ | Durée 1h20 | Rens. 04 76 51 21 82 | Réservation www.artsdurecit.com

C’est fou ce que les vies simples racontent de nous-mêmes. Ce que les choses les plus banales renferment de romanesque. Pour s’en convaincre, il suffit d’entendre Gérard Potier. Sur scène, le comédien saisit les mystères du quotidien, rend étourdissants les événements les plus anodins. Ces petites histoires, elles ont été collectées pendant deux années par François Beaune.

L’auteur a pris le pouls de la Vendée, tendu l’oreille et le micro pour engranger ces anecdotes qui traversent les générations, ces fantasmes et autres légendes urbaines qui résistent au temps. Les transposer de la page blanche à la scène, leur donner chair, constituait un pari risqué. Ce week-end, pour les deux premières des Histoires vraies de Vendée, le comédien et l’écrivain sont parvenus à éviter le syndrome de la compilation pour donner du sens à ces fables populaires.

Textes de François BEAUNE, adaptation de Gérard POTIER
par Gérard POTIER

Visiter son site->http://www.b...

https://www.youtube.com/watch?v=dEe...

Radio Grésivaudan - La TV au placard - 12/05/2015

> Accès pro

Suivez-nous

Plan du site

Crédits

Developpement et webdesign
www.chrisgaillard.com

Illustration : Bruno Théry

Dernière mise-à-jour : vendredi 28 juillet 2017

© Les Arts du Récit en Isère 2014